Maurice Manufacture : un été sur la Canopée

Alerte placard à chaussures ! Je suis désolée de vous apprendre que votre stock n’est pas prêt de désemplir. La bonne nouvelle c’est qu’il va prendre un nouveau tournant… celui de la slow-fashion et du Made in France !

Depuis quelques mois maintenant, j’ai tourné le dos aux grosses enseignes de l’industrie de la mode et suis passée en mode slow. Je m’habille toujours beaucoup en seconde main et pour compléter, je suis à l’affût des marques qui émergent et qui se démarquent à la fois par leur ligne éthique et esthétique. Pour se chausser local c’est encore compliqué, il y a peu de fabricants et dans ce peu de fabricants il faut encore trouver chaussure à son pied…  Il y a déjà plusieurs années que je suis Maurice Manufacture et ses modèles m’ont toujours fait de l’œil…

Cette année, j’ai craqué… et j’en ai profité pour discuter avec Ingrid et Déborah, les stylistes de la marque choletaise qui porte fièrement le nom de son créateur, Maurice Gramelle, que l’on appelle encore avec respect et nostalgie dans la maison « Monsieur Maurice ».

Le vrai Made in France… de A à Z

À bon ? Parce qu’il y a du faux Made in France ? Et bien oui. Beaucoup de marques jouent avec les mots, mais attention « création française » ne veut pas dire « fabrication française »… L’appellation Made in France peut être attribuée aux marques, à partir du moment où une certaine partie de la confection est réalisée en France. Certains font découper au Maroc, piquer au Portugal et ne réalisent que les finitions en France afin d’y apposer le macaron bleu blanc rouge. D’autres se disent « marque française » mais n’ont que leur bureau de stylisme en France. Chez Maurice Manufacture on est 100% Made in France, de la conception à la fabrication et c’est assez rare aujourd’hui pour le souligner.

C’est sur un trésor d’archives que sont tombées les deux stylistes de Maurice Manufacture lorsqu’elles ont intégré les ateliers en 2013 pour remettre au goût du jour les modèles iconiques de la marque, créée à la fin des années 50. Derbies, richelieus, mocassins, les modèles n’ont pas changé mais elles ont pu partir des précieuses archives pour dépoussiérer un peu le style et affirmer la nouvelle ligne.

L’envie de détourner la tradition, de la bousculer pour un style Newstalgique. Un tour dans l’archive de notre atelier et l’inspiration donne envie à une nouvelle collection.

Un été sur la canopée, entre la forêt et les nuages

Les reptiles sifflent sur la semelle des mocassins, les nuages et les bulles de savon glissent avec le vent sous les lacets tirés des derbies Bout golf fleuri.

Le ciel et l’architecture rencontrent le végétal et l’animal cette saison chez Maurice Manufacture, Déborah me raconte les inspirations qui ont construit la collection printemps / été 2017 :

Pour cette collection, on s’est lancées dans deux univers. Ingrid est revenue d’un voyage avec une magnifique photo du ciel prise depuis l’avion qui a inspiré notre première thématique, de mon côté je travaillais la macro sur des motifs végétaux et animaux qui ont nourrit la seconde.

 

Shum : la derby perforée ou tressé

J’ai commandé en ligne ma paire de Shum, les dorééééeeeees ! Un esprit vintage avec sa surface tressée qui découle du modèle phare de la marque, le perforé blanc qui me fait penser aux cultissimes rivieras.

J’ai eu le plaisir de recevoir mes petites merveilles dans un joli paquet soigné. La boîte est belle et le joli sac à chaussures glissé à l’intérieur est une belle surprise. J’adore ces petits sacs pour partir en voyage.

En plus d’être beau, taillé à la perfection, le modèle Shum (pour lequel j’ai littéralement craqué) est un bonheur instantané au pied. Vraiment, je n’en rajoute pas, c’est un truc de dingue. Perforé ou tressé, ce modèle est réalisé sans contrefort ni doublure et c’est le détail qui change tout. Voilà le secret, ce qui donne à la chaussure cette souplesse, plus encore, cette sensation seconde peau. Pour faire simple, on a l’impression d’enfiler une paire de chaussettes en soie.

On a élaboré ce modèle dans nos ateliers pour libérer le pied, lui offrir une liberté de mouvement. L’ossature est invisible et la structure de la chaussure est légère et confortable, il ne reste que le cuir qui vient envelopper le pied.

C’est donc le fruit d’un gros travail de recherche sur la structure de la chaussure, un vrai défi technique relevé par les artisans cordonniers de Maurice avec ce modèle qui associe le confort à l’élégance et m’inspire une balade sous le soleil de la promenade des anglais…

Vous aurez compris que je suis fan, absolument fan de Maurice <3


Pour découvrir la collection printemps/été 2017, l’univers de Maurice Manufacture et qui sait, peut être trouver chaussure à votre pied, rendez-vous sur le site de la marque.

Petit conseil si vous aussi vous craqué pour l’un des modèles Shum, prenez une taille en dessous de votre pointure habituelle.